différence entre pompes des eaux usées et chargées

Pompe de relevage eaux usées et eaux chargées : quelle est la différence ?

Le choix d’une pompe de relevage est souvent une étape complexe à affronter pour assurer un assainissement correct. Il y a nombreux facteurs à prendre en compte et ce n’est pas une dépense à prendre à la légère. Les pompes de relevage servent dans différents cas de figure, et selon ces derniers, certains modèles sont plus appropriés que d’autres. Il est fastidieux de cerner la différence entre une pompe de relevage des eaux usées et eaux chargées.

La nature des eaux

Lorsque l’on parle de pompe de relevage, on qualifie les eaux usées domestiques d’eaux grises. On trouve au sein des eaux grises la majorité des eaux ménagères produites par des installations domestiques telles que la douche, la baignoire, la machine à laver, etc. Elles ne présentent que peu de particules en suspension, dont le diamètre est plus ou moins négligeable.

Une pompe à eau usée traitera également les eaux pluviales et de ruissellement. Bien qu’elles soient classées comme eaux claires, ces eaux peuvent être considérées comme des eaux usées selon les impuretés qu’elles transportent. Normalement, elles sont acheminées au réseau public en utilisant une pompe de relevage des eaux claires comme une pompe vide-cave. Néanmoins, une pompe de relevage des eaux usées présente des caractéristiques adéquates au traitement des eaux claires, à l’inverse d’une pompe de relevage des eaux chargées. Il est également possible d’installer un récupérateur des eaux de pluie.

Les eaux chargées, quant à elles, inclues les eaux-vannes, ainsi que les eaux polluées. Les eaux vannes désignent celles qui sont rejetées par les W.C, contenant des matières fécales. Elles possèdent une grande concentration de particules d’un certain diamètre. Ainsi, elles requièrent un traitement particulier, qui ne peut être assuré par une pompe de relevage des eaux usées. L’assainissement des eaux usées et chargées est ensuite regroupé.

Les composants de la pompe de relevage

Une pompe de relevage des eaux usées ne disposera pas des mêmes composants qu’une pompe de relevage des eaux chargées. En effet, elles sont définies par des granulométries différentes. La granulométrie est une mesure déterminant le diamètre maximal des particules contenues dans les eaux que la pompe peut traiter.

Ainsi, une pompe de relevage des eaux usées présentera une granulométrie comprise entre 10 et 20mm. Cela se traduit directement par l’équipement dont elle dispose. Elle utilise une roue monocanal travaillant en contact direct avec le liquide qui la traverse. Elle peut être fermée, semi-ouverte ou ouverte. C’est une roue qui fonctionne rapidement, compatible avec des débits et des hauteurs de refoulements importants.

Une pompe de relevage des eaux chargées peut être équipée de deux roues différentes :

  • Roue vortex. Elle porte ce nom, car son mouvement permet le rejet des particules vers le refoulement en limitant au maximum les contacts entre le rotor et la roue. C’est ce qui lui permet de traiter des particules de plus gros diamètre, telles que les matières fécales.
  • Roue dilacératrice. C’est une roue munie de couteaux, capable de réduire des matières solides telles que des aliments ou des lingettes en particules fines.

Une pompe de relevage munie d’une roue vortex présentera une granulométrie autour de 50mm. C’est généralement suffisant pour traiter l’ensemble de vos eaux chargées. C’est une certaine sécurité de choisir une pompe de relevage des eaux chargées, mais il est préférable d’opter pour une pompe des eaux usées lorsque c’est faisable. Pour une roue dilacératrice, la pompe de relevage peut avoir une granulométrie supérieure à 50mm.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Articles similaires :

Laisser un commentaire