ganivelles au bord d une dune

La ganivelle en bois

Si l’usage de la ganivelle remonte à longtemps, elle entre de plus en plus dans les habitudes depuis quelques années.  Dans un jardin, un potager ou sur les bords d’une plage, les usages que vous pouvez faire d’une ganivelle sont nombreux, autant que ses avantages. Pourtant, peu de gens la connaissent et encore moins comment l’utiliser.

Qu’est-ce qu’une ganivelle ?

Si le terme ganivelle est très courant, il est plus correct de parler de clôture de ganivelle ou de barrière girondine lorsqu’on désigne la structure. En effet, la ganivelle est un piquet de bois de taille variable (50 cm à 2 m de haut pour 10 cm d’épaisseur). Le bois le plus utilisé est le châtaignier, mais il n’est pas rare d’en trouver taillé dans d’autres espèces de bois. Vous pourrez trouver de très beaux modèles sur https://cloturedeco.fr/12-clotures-ganivelle-en-bois.

Les piquets sont reliés les uns aux autres avec des tresses de fil de fer dans le but de former une clôture protectrice. La clôture est alors placée perpendiculairement au sol et la base est enterrée dans le sol. Si généralement elle est de 10 à 15 cm, la distance entre chaque piquet dépend d’une structure à une autre et se détermine grâce à l’objectif à atteindre.

Pour protéger votre potager ou votre jardin des animaux et des rongeurs, il faudra que l’espacement entre les piquets soit le plus petit possible. Elle s’utilise aussi pour protéger un abri de jardin ou une cabane d’enfants. Par contre, si l’objectif est d’empêcher les marcheurs de piétiner les plantes aussi bien dans un jardin que dans un espace public, il en faut de plus spécifique. À ce propos, plusieurs exemples existent.

La ganivelle comme outil de protection des dunes

L’érosion des dunes est un phénomène en nette évolution depuis quelques années. De plus en plus, des mesures sont prises aussi bien par les autorités locales que sur initiative privée pour protéger et restaurer les dunes.
Dans ce sens, deux exemples palpables existent :

  • Celui des dunes de la réserve naturelle nationale de Moëze-Olron qui a accueilli des scouts éclaireurs
  • Celui des dunes de l’île d’Oléron sur l’initiative de l’Office National des forêts, services de l’État, collectivités locales, départements, Communautés de communes. Cette dernière a d’ailleurs été classée depuis plusieurs années au titre de Natura 2000 en raison des nombreuses espèces animales et végétales dont elle regorge.

Plus d’informations ici : http://www.letelegramme.fr/bretagne/protection-des-dunes-casiers-en-premiere-ligne-15-10-2016-11255307.php

Le but premier est de protéger les dunes emportées par le vent afin de permettre au cordon dunaire de se reconstituer progressivement. Ce n’est qu’ainsi que la biodiversité des dunes, connues pour être très fragiles, de se reconstituer, car elles constituent des protections naturelles contre la submersion. Les plus connues sont :

  • Le chiendent des dunes
  • Le liseron des sables
  • La roquette de mer
  • L’euphorbe maritime
  • Etc.

Ces clôtures permettront également de limiter la pénétration du public et la pollution qui sont deux choses qui favorisent l’érosion.

You might also like

Laisser un commentaire