Hydroponie

Qu’est-ce que l’hydroponie ?

Peu connue du grand public, l’hydroponie fait partie des techniques agricoles les plus anciennes pour produire des légumes hors saison. Malheureusement, ni le temps ni l’évolution n’ont suffi à éradiquer les polémiques autour des exigences de ce mode de culture. Si vous n’en avez jamais entendu parler, nous vous expliquons tout sur cette technique.

L’hydroponie, la culture hors-sol

Cultiver les plantes hors du sol, c’est le principe de base de l’hydroponie. En effet, dans ce type de culture, le sol est remplacé par un substrat inerte dans lequel on fait pousser les plantes. Il y en a de différentes sortes à savoir :

  • Les fibres de coco
  • Les billes d’argile
  • La laine de roche
  • La perlite
  • La mousse synthétique
  • La vermiculite
  • La sphaigne

Vu qu’il s’agit généralement pour la plupart d’éléments complètement dépourvus de substances nutritives, le substrat est irrigué avec une solution. Composée d’un mélange d’eau et d’engrais chimiques, celle-ci apporte aux plantes les sels minéraux et oligo-éléments nécessaires à leur croissance. Il s’agit notamment d’une concentration d’éléments tels que :

  • Le phosphore
  • L’azote
  • Le potassium

Pour rester active, la solution nutritive doit circuler. Pour ce faire, elle est pompée et recyclée régulièrement. De même, son niveau d’oxygénation doit faire l’objet d’une surveillance dans le but de maitriser son pH et son électro-conductivité. Ce sont ces deux éléments qui permettent d’estimer la teneur en sels minéraux et donc la survie des plantes cultivées en hydroponie. Quel est réellement l’intérêt d’un tel procédé ?

Hydroponie : bonne ou mauvaise ?

Si vous rêviez de récoltes de blé cultivé en hydroponie, c’est raté. La délicatesse du procédé le limite encore à la culture essentiellement des légumes, des fruits ainsi que des plantes aromatiques et décoratives à savoir :

  • Les tomates
  • Les aubergines
  • Les fraises
  • Les concombres
  • Les aubergines
  • Les poivrons
  • Les bettes
  • Les choux
  • Les herbes aromatiques
  • Les orchidées

Malheureusement, la production issue de l’hydroponie a peu de saveur en raison de l’absence du sol et du défaut d’exposition au soleil. De plus, les risques de perte de production en raison de contamination par les champignons et les bactéries sont plus élevés qu’en agriculture conventionnelle.

L’hydroponie n’est pas la plus écologique des cultures, car sa mise en œuvre sous serre implique des dépenses énergétiques considérables qui se cumulent aux rejets d’eau qui bousculent l’écosystème naturel.

Malgré tout, l’hydroponie a aussi son jardin vert. C’est en effet une culture qui est épargnée des aléas climatiques. Elle bannit le recours aux pesticides, herbicides, insecticides ou fongicides qui font polémique dans l’agriculture sur sol.

You might also like

Laisser un commentaire